L'ASSOCIATION AZIMUTT
AZIMUTT

L’association Azimutt oeuvre sur la commune de Muttersholtz depuis presque quinze ans, aux côtés de la compagnie Bardaf, des habitants et de la municipalité.
Ensemble, ils partagent l'envie de rassembler les générations autour d'événements artistiques et culturels, dans une démarche sensible et poétique, en prenant en compte notre patrimoine et notre environnement.

L’association organise notamment le festival «  L'Avide Jardin  », une fête populaire rassemblant durant 3 jours, artistes, villageois, entreprises et producteurs locaux autours de visites spectacles créées pour l’occasion.

A travers les jardins, les rues du village et/ou le milieu naturel du Ried, sont proposés au public, de multiples univers aux nuances colorées qui s'entrecroisent grâce à la diversité des disciplines (conte, arts de rue, musique, cuisine…). Cette effervescence permet à «  L'Avide Jardin  » de susciter à chaque édition la curiosité et l’intérêt d'un public de plus en plus nombreux.
Principe artistique de « L'Avide Jardin »
«  Un pied dans la tradition et la tête dans le monde contemporain »

La substantifique moëlle (du concept) de «  L’Avide Jardin  » est le Conte  : une discipline ancrée dans la tradition et reconnue comme patrimoine immatériel de l’humanité par l'UNESCO.
Cet art particulièrement propice à la médiation avec un territoire et ses habitants, est en plein renouvellement et de jeunes équipes interdisciplinaires se retrouvent sur ce terrain et le développent à la manière du Nombril du Monde, fondé dans les Deux-Sèvres par Yannick Jaulin.

Le travail de l'association Azimutt, en collaboration avec le projet artistique de la compagnie Bardaf, issue de cette tradition, permet l’art du conte de rencontrer d’autres disciplines artistiques (théâtre d’objet, marionnette, théâtre de cuisine, musique...) et aux habitants du village de Muttersholtz de se réapproprier leur territoire, grâce à la poésie, l’imaginaire et la parole.
«  L’imagination invente plus que des choses et des drames, elle invente de la vie nouvelle, de l’esprit nouveau  : elle ouvre des yeux qui ont des nouveaux types de visions  »

Bachelard, L’eau et les rêves